le vent souffle si fort
ils savent que le vent
souffle ils attendent guettent
espèrent quelque chose
d’autre un changement une

venue car le vent souffle
siffle remuant les
toits noirs ils crient implorent
angoissés impatients
fermés dans leur chaleur

leur confort prient le vent
d’éventrer leurs maisons
éclater leurs murs ils
attendent la venue
des messagers de l’air