23 juin 2013

comme platanes

  comme platanes leur peau se couvre d’écailles dures épaisses qui par moments s’arrachent ils ont alors besoin de nous de nos souvenirs pour affronter les variations du monde nos silences car ce n’est qu’au lever du jour dans la lumière humide de leurs larmes que nous apercevons ces réseaux denses de toiles fines où ils sont à jamais englués    
Posté par balpe à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2013

ils ont une passion

  ils ont une passion violente pour les objets les êtres inanimés s’entourent des choses les plus dépareillées boîtes de biscuits œufs d’autruches machines à coudre morceaux de quartz lingots de plomb tuyaux de poêle pages de vieux journaux froissées jouets brisés déchets les manient tout le jour les palpent les reniflent les changent mille fois de places les contemplent rêveurs en attendant on ne sait quelle distraction quel oubli des expériences de cette vie quotidienne dont ils sont si las    
Posté par balpe à 08:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2013

qu'un bruit

  qu’un bruit neuf brise leur indolence tout de cet éclat se met en branle tout leur devient voix incantation ils remarquent le va-et-vient de la cime des arbres les feuillages s’ouvrent s’agitent comme des femmes voluptueuses le ciel devient devient tendu cambré comme croupe tout leur paraît orgie colorée musique leur sensibilité écorchée soudain devient extrême  
Posté par balpe à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mai 2013

les nouvelles

  les nouvelles de notre monde les mènent au-delà de l’absurde et rien de nos odeurs multiples qui les cernent ne les rassure leurs lèvres bougent sans paroles leurs genoux tremblent sans plier leurs mains se cherchent sans se joindre leurs yeux s’élevant ne voient rien mais ils gardent cette fierté verticale qui les protège de toutes nos démonstrations    
Posté par balpe à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mai 2013

êtres métaphysiques

  êtres métaphysiques ils ne révèlent rien ne réfléchissent pas l’univers se dissolvent dans la transparence des jours d’hiver car s’ils sont de ce monde ils ne savent pas qu’ils y sont ils vivent ne savent pas qu’ils vivent aiment ignorant aimer souffrent ne savent pas souffrir ils ne connaissent rien de tout ce que nous savons d’eux seule la beauté des formes les subjugue les entrainant vers la puissance paisible des grands déserts    
Posté par balpe à 17:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 mai 2013

nos anxiétés

  nos anxiétés métaphysiques les font rire eux c’est la frousse qui les empoigne la peur de la vie peur des actions des hommes la terreur du désordre l’incohérence des espèces végétaux minéraux bêtes le fatras de nos races la multitude de nos vices la cacophonie de nos commerces de nos arts l’effroi du chaos absolu des systèmes par dessus tout par dessus tout en nos actes les alarme notre quête sans fin d’une vérité    
Posté par balpe à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mai 2013

ils auraient voulu

  ils auraient voulu ouvrir toutes les cages libérer les grands fauves voir observer la vie inattendue laisser venir toutes brutalités toutes rages individus superbes ils auraient voulu lâcher la vi olence entendre dans les rues tous nos cris d’effroi l’horreur du  changement entendre et attendre impatients blêmes les pleurs les vieilles peurs crevant nos visages l’horreur flots boueux brassant nos molles habitudes ils auraient tant voulu tout mettre en balance    
Posté par balpe à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 avril 2013

sans cesse changent

  sans cesse changent de façons de vivre passent leur vie dans le silence l’insolite cherchent les maisons ouvertes ne savent rester enfermés agissent chacun à leur guise yeux noyés de lumière appellent l’obscur sortent surtout par les nuits les plus noires ne cuisent pas leur nourriture sont en paix avec leurs animaux philosophes toujours prêts à gober de nostalgiques sagesses quoi qu’ils fassent toutes leurs pâles hésitations provisoires les débordent    
Posté par balpe à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 avril 2013

ils s'entourent

  ils s’entourent de monceaux de livres étudient mais n’écrivent pas une ligne ils lisent toutes leurs journées installés au-dessus de nos rues les cloches de nos églises comptent leurs heures la tête lasse ils lisent il fait beau leur attention est sur les livres l’univers entier grouille dans leurs cervelles les heures sonnent des ombres lentes promènent sur leurs pages même en été jamais ils ne relèvent leurs regards lourds    
Posté par balpe à 15:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 avril 2013

tout bouge

  tout bouge vit s’agite tout se rejoint tout est noué tout les abstractions mêmes sont moites échevelées comme en chaleur tout leur est forme activité danse ils ne savent pas s’isoler    
Posté par balpe à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,