12 avril 2013

ils se regardent

  ils se regardent ne se voient pas se parlent mais ne s’entendent pas se touchent mais ne se sentent pas sont transparents les uns aux autres leurs cris muets hurlent les jours obscurs leurs routes ne se croisent jamais la parabole de leurs gestes ne trouve dans l’air nul support la fumée bleue de leurs cigarettes ne parvient pas à les atteindre pourtant ils souffrent cruellement de toute la présence des autres    
Posté par balpe à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 avril 2013

ils ne savent plus

  ils ne savent plus où ils sontne savent plus où cacher leursregards sous les pierres en basen haut sous les masses rocheusespendues à un fil chaque paschaque instant est vertigineuxet dans l’infini du chaosla nuit s’avance ils pleurent ont peurde ce qui vient derrière peurdes autres de ces pierres quise décrochent ils n’y voient que lepoids réel de leurs cauchemars    
Posté par balpe à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 avril 2013

s'ils dorment

  s’ils dorment le soleil leur verse de l’huile bouillante dans le creux de l’oreille le monde s’ouvre comme un œuf dans leur crâne l’univers éclate comme des bulles ils ont beau se tourmenter ils passent leurs sommeils à soupirer pour se défendre ne savent pas qui dirige ils n’ont pas le pouvoir de mettre la veille en balance    
Posté par balpe à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 avril 2013

leur cerveau

  leur cerveau grouille de pensées informes bouts de phrases inachevées bribes de réflexions images floues notes souvenirs épars de musique s’emmêlant dans un perpétuel si confus brouhaha que n’éclatant jamais de rire ensemble sont pétris de désespoir    
Posté par balpe à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 avril 2013

ils ont besoin de nous

  ils ont besoin de nous de nos rêves aux aguets hantent souvent nos nuits anxieux de nos mouvements tendus vers nos souffles les plus inutiles ils ont besoin de nous ne sont rien sans notre présence notre sang les anime ils sont nos doubles nos regards les éclairent nos paroles sont leurs paroles nos gestes leurs gestes et quand l’horizon s’emplit de rumeurs semblables à un fumet même leur âme s’installe en nous    
Posté par balpe à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2013

quand l’ombre bleue des nuages

  quand l’ombre bleue des nuages file au loin la tête perdue de soleil ils sont là immobiles muets regards disparus leurs lèvres ne frémit pas aux coulis d’air autour d’eux fourmis frelons guêpes abeilles n’éveillent pas le moindre signe de vie leur peau est une écorce rigide et dure leurs jambes sont fichées au gras de la terre pourtant que d’un ongle léger imprudent ou joueur un enfant parcoure d’un rien leur peau ils produisent pour toujours d’horribles plaies que tentent infiniment à recouvrir en vain d’énormes... [Lire la suite]
Posté par balpe à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 mars 2013

parfois la nuit

  parfois la nuit se promènent dans les champs de pauvres touffes d’herbe jaillissent d’un sable jaune quelques maigres bouquets d’arbres de vagues clartés semblent guider leurs pas des lièvres filent entre leurs jambes deviennent loquaces la lune est comme l’obus du canon des anciennes cheminées d’usines impressionnés par le silence nocturne la forme fantomale des choses les couples qu’ils dérangent souvent le long des palissades ils parlent de leur vie se racontent vite si vite que rien n’en demeure compréhensible les oiseaux... [Lire la suite]
Posté par balpe à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mars 2013

ne leur demandez pas

  ne leur demandez pas ce qui donne du sens à leur vie cette question n’a aucun sens pour eux ils mangent ils engloutissent la beauté du jour mâchent la transparence givrée de l’herbe la lucidité pâle d’un brouillard d’hiver sur la neige ils sont froid blancheur rigidité temps dur contre le tronc mort des arbres depuis longtemps ne demandent plus quelles fins justifient leurs présences ni qui ils sont au monde pourquoi leur vivre c’est au quotidien qu’ils le vivent où le sens de leur vie n’est ailleurs qu’en la vie de leurs... [Lire la suite]
Posté par balpe à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mars 2013

s'ils ne se gênent pas

  s’ils ne se gênent pas pour fouiller nos chambres surprendre écouter nos conversations même les plus intimes s’ils espionnent nos gestes nous suivent longuement n’attendez rien pourtant d’eux ils esquivent tout interrogatoire toute question insidieuse ne disent rien ont leurs propres alibis leurs re pères rien de leur monde ne s’apparente au nôtre    
Posté par balpe à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 mars 2013

le vent souffle

  le vent souffle si fort ils savent que le vent souffle ils attendent guettent espèrent quelque chose d’autre un changement une venue car le vent souffle siffle remuant les toits noirs ils crient implorent angoissés impatients fermés dans leur chaleur leur confort prient le vent d’éventrer leurs maisons éclater leurs murs ils attendent la venue des messagers de l’air    
Posté par balpe à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,