27 février 2013

personne

  à Claudette personne ne les suit personne ne leur parle personne et pourtant ils savent qu’elle sont appendues à leurs bras que la rue soit déserte les réverbères posent leurs interrogations ils savent qu’elles sont proches les accompagnent qu’il n’y ait plus personne ni devant ni derrière leur importe peu ils savent qu’elles sont là amoureuses et douces    
Posté par balpe à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2013

ils ne peuvent

  ils ne peuvent rester tranquilles rentrer à l’heure comme nous il leur faut partir s’isoler il faut qu’ils se fatiguent arrivent à gravir sans arrêt deux trois cent marches d’escalier il faut qu’ils montent sans s’essouffler là haut c’est un lieu désert ils voient noircir la mer sous le vent ils veulent inventer la volonté il le faut ils voient que le ciel s’engloutit dans la nuit ils doivent prendre de graves décisions résistent au vent trempent leur corps leur vie n’est pas finie encore    
Posté par balpe à 06:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 février 2013

ils sont là

  ils sont là n’y sont plus leur passage n’aura presque duré qu’un siècle à peine si nos pleurs ont tenté de couler ils sont là n’y sont plus dans le tremble de l’air leur absence est présence d’où naît cette magie qui fixe leur image ils sont là n’y sont plus dans l’air comme un cristal tranchant ils ont leur marque où l’univers entier semble s’être arrêté    
Posté par balpe à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 février 2013

ils n'accordent

  ils n’accordent pas d’interviews ne veulent jamais qu’on les cite ne lisent rien de ces écrits que nous faisons sur eux ils ne sortent presque jamais s’étonnent qu’on puisse lire pour trouver d’autres raisons à vivre qu’on parle à leur sujet de mystique qu’on les compare aux maîtres de la pensée ou de la sagesse ils détestent ceux qui s’avancent sur le miroir trop lisse de leurs paroles n’enviant que ce silence si lumineux des étoiles qui les rassure    
Posté par balpe à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 février 2013

les gargouillis

  les gargouillis inattendus sourds battements imperceptibles les clapotis étranges chuintements ces bruits multiples de nos corps les épouvantent ils progressent dans les ténèbres nous observent in tensément ne perdent pas le moindre de nos gestes préoccupés comme préoccupés de nos plus infimes tremblements ils cherchent dans la trame des tissus les graffitis du temps sur les rochers dans les griffures des vieux murs symboles explications lisant partout lettres ou messages ils n’aiment rien non plus des bords de mer   ... [Lire la suite]
Posté par balpe à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
16 février 2013

leur apparence

  leur apparence est incertaine mobile essaims de moucherons vols de poussière zébrure dans l’air odeur d’un pied de menthe leur corps si simple qu’il ne peut être dit c’est à ses traces seuls qu’on le rencontre ils ne sont pas enviés pour leur beauté ni arrogants dans leur démarche leurs mœurs ne sont pas scandaleuses ni scrupuleuse leur morale leurs yeux ouverts sont effrayés la peau de leurs paupières pâle est fragile dans le silence leur nom s’avance sur des pattes de mouches ils s’agitent et tournoient pas plus guidés... [Lire la suite]
Posté par balpe à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 février 2013

les nuits d'été

  les nuits d’été lorsque le ciel n’est qu’une dalle d’acier bleui piquée de la rouille d’étoiles ils rôdent seuls dans nos grands parcs parcourent leurs longues allées se perdent dans l’humidité putride des frondaisons noires cherchent les traces obscures les passages les cris infimes des animaux les plus fugaces contemplent longuement les reflets incertains de la lune sur l’eau puis s’allongeant longtemps sur l’humide de l’herbe froide s’endorment pour l’éternité    
Posté par balpe à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2013

ils ont besoin de prendre

  ils ont besoin de prendre en main les formes naturelles irritent leurs joues au grain rêche des rochers de grès ramassent avec anxiété dans les grands vents des aubes d’automne les formes rondes et dures des marrons qu’infiniment ils enferment dans leurs doigts serrés comme des nourrissons contemplent sans lassitude les jaunes divers des feuilles mortes de châtaigniers aspirant jusqu’à l’asphyxie les odeurs doucereuses moisies des enveloppes noires tombées à terre des noix caressent longuement la soie des poils de chats sucent... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 février 2013

nous n'y pouvons

  nous n’y pouvons rien pas les maî très ils ne sont pas les maîtres elles les tiennent elles les modèlent elles les dirigent les font elles leurs maladies la vie elles sont leur vie peut-être la vie la seule seul avenir peut-être leur vérité la vraie vie la vie  
Posté par balpe à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2013

leurs sens

  leurs sens sont de longs filaments surtendus rayonnant à l’infini de leurs cerveaux liens délicats et froids comme lueurs pâles d’étoiles lointaines ainsi ils captent tout battement de l’univers toute pulsation d’existence un jour cependant rétractent leurs mystérieuses antennes leurs mouvements deviennent précis gestes mathématiques d’insectes travaillant sous la domination si voluptueuse de l’instinct ils se couchent s’incrustent en la vie animale la plus gourde enfouis dans une humilité toute neuve se transforment... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,