14 mars 2014

leur pays

leur pays est planté de cuisses nerveuses d’arbres charnels où les feuilles sont comme des mains dures mais habiles aux caresses   pourtant insensibles ils passent au travers muets aveugles à son étrangeté suivant sans fin leur pauvre piste intérieure          
Posté par balpe à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 novembre 2013

ils restent pafois

  ils restent parfois rêveurs leurs yeux se cernent d’absences pris comme dans une bulle d’eau leur regard vacille   nous les frôlons les touchons leur prodiguons des caresses ils s’immergent en leur corps   rien n’y fait le vide est leur nature ils se gardent en lui          
Posté par balpe à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 avril 2013

ils s'entourent

  ils s’entourent de monceaux de livres étudient mais n’écrivent pas une ligne ils lisent toutes leurs journées installés au-dessus de nos rues les cloches de nos églises comptent leurs heures la tête lasse ils lisent il fait beau leur attention est sur les livres l’univers entier grouille dans leurs cervelles les heures sonnent des ombres lentes promènent sur leurs pages même en été jamais ils ne relèvent leurs regards lourds    
Posté par balpe à 15:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2013

personne

  à Claudette personne ne les suit personne ne leur parle personne et pourtant ils savent qu’elle sont appendues à leurs bras que la rue soit déserte les réverbères posent leurs interrogations ils savent qu’elles sont proches les accompagnent qu’il n’y ait plus personne ni devant ni derrière leur importe peu ils savent qu’elles sont là amoureuses et douces    
Posté par balpe à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2013

ils sont là

  ils sont là n’y sont plus leur passage n’aura presque duré qu’un siècle à peine si nos pleurs ont tenté de couler ils sont là n’y sont plus dans le tremble de l’air leur absence est présence d’où naît cette magie qui fixe leur image ils sont là n’y sont plus dans l’air comme un cristal tranchant ils ont leur marque où l’univers entier semble s’être arrêté    
Posté par balpe à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,