14 mars 2014

leur pays

leur pays est planté de cuisses nerveuses d’arbres charnels où les feuilles sont comme des mains dures mais habiles aux caresses   pourtant insensibles ils passent au travers muets aveugles à son étrangeté suivant sans fin leur pauvre piste intérieure          
Posté par balpe à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2013

s'ils peuvent

  s’ils peuvent compter les feuilles des arbres ou savoir le nombre des grains de sable de la mer ils ne peuvent dénombrer   leurs maîtresses pourquoi en sommes-nous surpris perpétuellement l’amour niche en leur cœur et toujours s’y engrosse   que pouvons-nous faire ne méprisons pas leurs passions ils savent les règles et que la mort seule ignore le désir  
Posté par balpe à 07:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 juin 2013

des siècles durant

  des siècles durant bravant les plus grands dangers au cœur des villes les plus noires ils s’installent à l’affût pareils aux pierres du sol ils attendent guettent portés par leur besoin d’une capture aveugles et sourds la proie seule bat en leurs cœurs qu’elle vienne que dans une parfaite maîtrise des sens ils parviennent à la fasciner qu’ils réussissent et dans une dernière orgie d’implosion douloureuse ils découvrent soudain que vers une autre proie s’est tendu leur désir    
Posté par balpe à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mai 2013

ils auraient voulu

  ils auraient voulu ouvrir toutes les cages libérer les grands fauves voir observer la vie inattendue laisser venir toutes brutalités toutes rages individus superbes ils auraient voulu lâcher la vi olence entendre dans les rues tous nos cris d’effroi l’horreur du  changement entendre et attendre impatients blêmes les pleurs les vieilles peurs crevant nos visages l’horreur flots boueux brassant nos molles habitudes ils auraient tant voulu tout mettre en balance    
Posté par balpe à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 février 2013

la nuit

la nuit des visions charnelles les tenaillent des femmes de toutes tailles couleurs les entourent tous les âges elles s’installent devant eux rigides comme tuyaux d’orgues se tendent renversées lubriques telles des cordes d’instruments ils les maîtrisent toutes les attisent du regard des gestes ils battent la mesure à leurs débauches les arrêtent brusquement puis recommencent mille fois ils répètent travaillent leurs gestes poses ébats les précipitent dans de vertigineux délires de lourds cernes creusent leurs joues leur visage est... [Lire la suite]
Posté par balpe à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,