24 décembre 2013

quand on

 quand on leur rend visite le dimanche ils nous regardent longuement dans les yeux se cramponnent à nos bras comme à des branches vives réclament le sol à grands cris cherchent les arbres la terre imitent nos animaux domestiques leurs bouches ouvertes sont avides de grand air mais ils ne parlent jamais de leurs semblables et leur visage ne dit pas s’ils nous ont reconnus    
Posté par balpe à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 août 2013

blancs vallonnements

  blancs vallonnements de bosquets mousseux rivières très paisibles enluminures si violemment dorées des bords de mer lieux de repos c’est au fond de leurs yeux que sont leurs paysages les plus doux parfois ils s’y attardent longuement dans de lentes et lentes contemplations réciproques d’où cependant ils s’arrachent sans un regret quand on l’exige et sans que leur regard sur notre monde change    
Posté par balpe à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mai 2013

êtres métaphysiques

  êtres métaphysiques ils ne révèlent rien ne réfléchissent pas l’univers se dissolvent dans la transparence des jours d’hiver car s’ils sont de ce monde ils ne savent pas qu’ils y sont ils vivent ne savent pas qu’ils vivent aiment ignorant aimer souffrent ne savent pas souffrir ils ne connaissent rien de tout ce que nous savons d’eux seule la beauté des formes les subjugue les entrainant vers la puissance paisible des grands déserts    
Posté par balpe à 17:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,