09 juin 2014

jusque sur la peau

jusque sur la peau de leurs femmes ils cherchent partout des fissures aiment les rides des maisons les coins oubliés les blessures étreignent dans leurs mains la nuit la pressent comme des éponges ne peuvent naître que du noir            
Posté par balpe à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 janvier 2014

quand la chaleur

 quand la chaleur a claquemuré leur corps que volent dans les rues beaucoup de poussières des enfants blonds filasse que le soleil dore doucement que des nuées de mouches s’abattent sur eux le soir des capricornes autour des lampes les chassant mollement de lents balancements désabusés ils s’ouvrent à la nuit parlent de leurs amours    
Posté par balpe à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 octobre 2013

c'est la nuit

  c’est la nuit un grand bruit de train bourdonne sous leur front ils ferment les yeux fatigués éblouis et c’est la nuit des gares défilent des lunes passent des plaines et des forêts tourbillonnent follement bruits de ferraille tout tourne en un vertige épouvanté et c’est la tout est dispersé le vent se désole emporté et s’agrippe dans les arbres chocs et rebondissements dans leurs têtes des portières claquent le train s’arrête et c’est la nuit où dans de longs friselis de robes passent leurs femmes    
Posté par balpe à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 août 2013

frissonnants

  frissonnants à l’orée des nuits ils vivent leur vie comme un rêve incertain et sombre d’où perplexes immobiles ils regardent ils guettent sous l’immuable les possibles interrogent que peut-il arriver pourtant sous la fixité lente des étoiles ils attendent ne font rien savent inquiets que ce n’est qu’un répit du temps et si dans le fond de leurs yeux brûle une flamme la nuit est froide qui les garde    
Posté par balpe à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 mars 2013

parfois la nuit

  parfois la nuit se promènent dans les champs de pauvres touffes d’herbe jaillissent d’un sable jaune quelques maigres bouquets d’arbres de vagues clartés semblent guider leurs pas des lièvres filent entre leurs jambes deviennent loquaces la lune est comme l’obus du canon des anciennes cheminées d’usines impressionnés par le silence nocturne la forme fantomale des choses les couples qu’ils dérangent souvent le long des palissades ils parlent de leur vie se racontent vite si vite que rien n’en demeure compréhensible les oiseaux... [Lire la suite]
Posté par balpe à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 février 2013

la nuit

la nuit des visions charnelles les tenaillent des femmes de toutes tailles couleurs les entourent tous les âges elles s’installent devant eux rigides comme tuyaux d’orgues se tendent renversées lubriques telles des cordes d’instruments ils les maîtrisent toutes les attisent du regard des gestes ils battent la mesure à leurs débauches les arrêtent brusquement puis recommencent mille fois ils répètent travaillent leurs gestes poses ébats les précipitent dans de vertigineux délires de lourds cernes creusent leurs joues leur visage est... [Lire la suite]
Posté par balpe à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,