31 août 2013

leur corps

  leurs corps immobile est paisible leur visage tranquille et doux régulier leur souffle est heureux leurs traits sereins sont reposés ils sont blottis dans le sommeil pourtant méfiez-vous de leur repos c’est là que leur âme est meurtrie disloquée d’effroyables convulsions fracassée de râles qu’ils vivent les pires souffrances    
Posté par balpe à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 août 2013

blancs vallonnements

  blancs vallonnements de bosquets mousseux rivières très paisibles enluminures si violemment dorées des bords de mer lieux de repos c’est au fond de leurs yeux que sont leurs paysages les plus doux parfois ils s’y attardent longuement dans de lentes et lentes contemplations réciproques d’où cependant ils s’arrachent sans un regret quand on l’exige et sans que leur regard sur notre monde change    
Posté par balpe à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 août 2013

frissonnants

  frissonnants à l’orée des nuits ils vivent leur vie comme un rêve incertain et sombre d’où perplexes immobiles ils regardent ils guettent sous l’immuable les possibles interrogent que peut-il arriver pourtant sous la fixité lente des étoiles ils attendent ne font rien savent inquiets que ce n’est qu’un répit du temps et si dans le fond de leurs yeux brûle une flamme la nuit est froide qui les garde    
Posté par balpe à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 août 2013

ils sont venus

  ils sont venus sans attendre quiconque sont venus sont l’attente de tous se sont créés échos murailles se sont multipliés enrichis de leurs actes se sont tant extériorisés qu’à l’intérieur d’eux-mêmes ils ne sont plus qu’extérieur hurlant au long de nos rues l’ébranlement si douloureux de leurs questionnements se sont détruits sont devenus cette scène publique où tout autre acteur veut mesurer sa pièce    
Posté par balpe à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,