ils n’accordent pas d’interviews
ne veulent jamais qu’on les cite
ne lisent rien de ces écrits
que nous faisons sur eux ils ne
sortent presque jamais s’étonnent

qu’on puisse lire pour trouver
d’autres raisons à vivre qu’on
parle à leur sujet de mystique
qu’on les compare aux maîtres de
la pensée ou de la sagesse

ils détestent ceux qui s’avancent
sur le miroir trop lisse de
leurs paroles n’enviant que
ce silence si lumineux
des étoiles qui les rassure