09 août 2013

frissonnants

  frissonnants à l’orée des nuits ils vivent leur vie comme un rêve incertain et sombre d’où perplexes immobiles ils regardent ils guettent sous l’immuable les possibles interrogent que peut-il arriver pourtant sous la fixité lente des étoiles ils attendent ne font rien savent inquiets que ce n’est qu’un répit du temps et si dans le fond de leurs yeux brûle une flamme la nuit est froide qui les garde    
Posté par balpe à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 mai 2013

ils auraient voulu

  ils auraient voulu ouvrir toutes les cages libérer les grands fauves voir observer la vie inattendue laisser venir toutes brutalités toutes rages individus superbes ils auraient voulu lâcher la vi olence entendre dans les rues tous nos cris d’effroi l’horreur du  changement entendre et attendre impatients blêmes les pleurs les vieilles peurs crevant nos visages l’horreur flots boueux brassant nos molles habitudes ils auraient tant voulu tout mettre en balance    
Posté par balpe à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 mars 2013

ne leur demandez pas

  ne leur demandez pas ce qui donne du sens à leur vie cette question n’a aucun sens pour eux ils mangent ils engloutissent la beauté du jour mâchent la transparence givrée de l’herbe la lucidité pâle d’un brouillard d’hiver sur la neige ils sont froid blancheur rigidité temps dur contre le tronc mort des arbres depuis longtemps ne demandent plus quelles fins justifient leurs présences ni qui ils sont au monde pourquoi leur vivre c’est au quotidien qu’ils le vivent où le sens de leur vie n’est ailleurs qu’en la vie de leurs... [Lire la suite]
Posté par balpe à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 février 2013

ils ne peuvent

  ils ne peuvent rester tranquilles rentrer à l’heure comme nous il leur faut partir s’isoler il faut qu’ils se fatiguent arrivent à gravir sans arrêt deux trois cent marches d’escalier il faut qu’ils montent sans s’essouffler là haut c’est un lieu désert ils voient noircir la mer sous le vent ils veulent inventer la volonté il le faut ils voient que le ciel s’engloutit dans la nuit ils doivent prendre de graves décisions résistent au vent trempent leur corps leur vie n’est pas finie encore    
Posté par balpe à 06:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 février 2013

ils n'accordent

  ils n’accordent pas d’interviews ne veulent jamais qu’on les cite ne lisent rien de ces écrits que nous faisons sur eux ils ne sortent presque jamais s’étonnent qu’on puisse lire pour trouver d’autres raisons à vivre qu’on parle à leur sujet de mystique qu’on les compare aux maîtres de la pensée ou de la sagesse ils détestent ceux qui s’avancent sur le miroir trop lisse de leurs paroles n’enviant que ce silence si lumineux des étoiles qui les rassure    
Posté par balpe à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 février 2013

ils ont besoin de prendre

  ils ont besoin de prendre en main les formes naturelles irritent leurs joues au grain rêche des rochers de grès ramassent avec anxiété dans les grands vents des aubes d’automne les formes rondes et dures des marrons qu’infiniment ils enferment dans leurs doigts serrés comme des nourrissons contemplent sans lassitude les jaunes divers des feuilles mortes de châtaigniers aspirant jusqu’à l’asphyxie les odeurs doucereuses moisies des enveloppes noires tombées à terre des noix caressent longuement la soie des poils de chats sucent... [Lire la suite]
Posté par balpe à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 février 2013

nous n'y pouvons

  nous n’y pouvons rien pas les maî très ils ne sont pas les maîtres elles les tiennent elles les modèlent elles les dirigent les font elles leurs maladies la vie elles sont leur vie peut-être la vie la seule seul avenir peut-être leur vérité la vraie vie la vie  
Posté par balpe à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 février 2013

comme

comme un glaçon entre les pierres juste en haut au ras du plafond un reflet pâle comme fissure de lumière ou rayon tremblant goutte lueur bulle d’eau une clarté d’attente évanescente êtres au sang froid humbles et craintifs ils vivent là dans l’égoutture
Posté par balpe à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
21 janvier 2013

ils sont heureux

ils sont heureux ils perçoivent heureux la vie chatouilleuse la racine forte des sens leurs poitrines se gonflent ils se savent tout puissants méprisent en chœur l’univers entier tout doit céder à leurs désirs à leurs caprices courber sous leurs souffles ils ordonnent aux arbres de s’envoler aux fleurs de monter en l’air aux prairies de se retourner aux fleuves de changer leurs cours remonter heureux ils existent
Posté par balpe à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,